Un sandwich gourmand, classique de la cuisine niçoise : c’est bien sûr le Pan bagnat. Parfait pour pique-niquer, ce plat était celui des pauvres, à Nice, au XIXe siècle. On le préparait avec du pain rassis, ramolli en le passant sous l’eau, puis coupé en deux, pour le remplir d’une salade de crudités – les produits qui poussaient dans le potager. Mais en connaissez-vous la vraie recette, réalisée avec les mêmes ingrédients qu’une salade niçoise ?

Ingrédients

  • 1 petit pain rond de 20 cm
  • 1 tomate
  • 4 radis
  • Quelques févettes (en saison)
  • 1 artichauts poivrade (en saison)
  • 2 cébettes (petits oignons frais)
  • 1 petite branche de céleri
  • 1 poivron vert
  • Salade
  • 1 œuf dur
  • 2 filets d’anchois
  • 1 filet de thon à l’huile ou 1/2 thon en boîte à l’huile
  • Olives noires de Nice
  • 3 feuilles de Basilic
  • Sel/Poivre/Huile d’olive

 

1. On commence par faire dégorger les tomates tranchées en rondelles avec un peu de sel, qui vont rendre leur eau.

2. On coupe le pain en deux, on le frotte avec de l’ail, avant de le plonger dans l’eau de tomates. Il faut que la mie de pain s’imbibe.

3. On dispose les tomates sur la première tranche de pain.

4. On épluche le céleri, en enlevant bien les filaments, puis on coupe les radis en deux, les cébettes en tranches et les petits poivrons. En saison, on tranche l’artichaut poivrade et on ajoute les févettes.

5. On tranche l’œuf dur en rondelles, on le met par dessus.

6. On ajoute quelques feuilles de basilic, un morceau de thon confit dans l’huile et des filets d’anchois au sel.

7. On rajoute un peu d’huile d’olive dans l’eau de tomate, puis on recouvre les ingrédients d’une ou deux cuillères à soupe.

8. On referme le casse-croûte avec la seconde tranche de pain, on appuie dessus et on entend que le pain s’imbibe de l’huile et de tous les ingrédients. L’idéal est de le faire le matin et de le laisser s’imprégner de tous les ingrédients pour qu’il soit bien mouillé au moment où vous allez croquer dedans.